Notre Dame de Paris comédie musicale - Gringoire

Для содержимого этой страницы требуется более новая версия Adobe Flash Player.

Получить проигрыватель Adobe Flash Player



Gringoire

 Bruno Pelletier

Bruno Pelletier est né le 7 août 1962 à Charlesbourg en banlieue de Québec. Tout au long des années 80, entre sport et musique, son cœur balance. Ceinture noire de karaté en main, il prend d'abord l'initiative d'ouvrir sa propre école d'arts martiaux, mais parallèlement s'adonne à son deuxième centre d'intérêt, la musique. Fort aise à la batterie, mais aussi pourvu d'une très belle voix, c'est à titre de chanteur dans les formations rock Amanite et Sneak Preview que pendant plusieurs années il arpente le circuit des bars et apprend les rudiments du métier d'artiste.

La musique prenant peu à peu une place de choix dans sa vie, Bruno décide finalement d'en faire sa priorité et fonde en 1989 le groupe rock francophone Pëll. Avec ses musiciens et quelques compositions en main, il participe à des concours et tente de se faire remarquer par le milieu musical professionnel. En 1990, à la faveur de rencontres heureuses et d'efforts soutenus, la société Les Disques Artiste, présidée par Paul Lévesque, lui offre enfin un premier contrat de disque. La carrière de Bruno Pelletier était lancée!

En 1992, parallèlement à la mise en marché de son album éponyme, il se voit successivement offrir des rôles dans la revue musicale; Les fous du rock'n'roll et dans la version québécoise de l'opéra rock signé Plamondon-Berger; La légende de Jimmy. Bien que le succès de ce dernier spectacle soit plutôt modeste, la présence scénique et les qualités vocales de l'artiste impressionnent.

En 1993, Luc Plamondon conquis par les talents du chanteur fait de nouveau appel à lui. Cette fois, il lui offre le rôle de Johnny Rockfort dans une nouvelle mouture parisienne de l'opéra rock Starmania. Il incarne le personnage à plus de quatre cents reprises sur une période de deux ans et profite de ses moments libres pour peaufiner son deuxième album en carrière.

L'album Défaire l'amour sera lancé au cours de l'année 1995, mais il devra attendre jusqu'en 1997 pour enfin atteindre la consécration. Cette année-là, il joue avec brio le rôle d'un truand dans la très populaire télésérie Omerta II et lance l'album Miserere. Ce troisième opus qui se hissera rapidement au sommet des palmarès se vendra à plus de 250 000 copies et lui vaudra un véritable impact populaire. L'année suivante, au Gala de l'ADISQ, Bruno se verra couronné pour une deuxième année consécutive du prix Félix Artiste masculin de l'année et l'album Miserere des prix Félix: Album de l'année catégorie Pop rock; Album de l'année catégorie Meilleur vendeur et Spectacle de l'année catégorie Interprète.

1998 et 1999 seront les années Notre-Dame de Paris. Le spectacle dans lequel Bruno incarne le poète Gringoire est un véritable triomphe. Le titre Le temps des cathédrales, qu'il interprète brillamment, lui permet de se hisser au sommet des palmarès et de se faire connaître dans toute la francophonie.

En 1999, le quatrième album studio D'autres rives est simultanément lancé en Europe et au Québec. Cette sortie sera appuyée par une imposante tournée qui lui permettra de se produire pour la toute première fois en tant qu'artiste solo sur plusieurs scènes prestigieuses d'Europe dont l'Olympia de Paris, La Cigale et Le Bataclan. Bien que très occupé avec sa carrière solo, il fera deux parenthèses, le temps de renfiler les habits de Gringoire dans les versions québécoise et londonienne de Notre-Dame de Paris.

En 2001, après avoir roulé sa bosse de façon effrénée pendant plusieurs années, Bruno ressent le besoin de souffler un peu. Mais juste avant de s'accorder une pause bien méritée, il lance Sur scène, album live tiré de la tournée D'autres Rives. S'en suit une période de ressourcement ou Bruno fera très peu de sorties publiques. Il profitera de ce moment pour peaufiner un nouvel album et s'impliquer davantage dans la Fondation Canadienne Rêves d'Enfants, qu'il parraine depuis de nombreuses années.

En août 2002 il lance Un monde à l'envers et entame une tournée de deux ans. En décembre de la même année, il unit sa voix à l'Orchestre Symphonique de Montréal pour présenter une série de concerts à la Basilique Notre-Dame. Ayant pour thématique les grands classiques de Noël, il profitera de l'occasion pour enregistrer l'album Concert de Noël qui connaîtra un immense succès populaire.

En 2004, on lui propose le rôle-titre du spectacle musical Dracula - Entre l'amour et la mort (paroles Roger Tabra, musique Simon Leclerc). Toujours à l'affut de nouveaux défis, cette nouvelle aventure lui permet d'ajouter quelques cordes à son arc, puisqu'il s'implique également à titre de directeur artistique et coproducteur. Le spectacle, présenté pour la toute première fois à Montréal le 31 janvier 2006, est un franc succès (vu par plus de 115,000 spectateurs) et l'impose comme une figure incontournable de ce genre au Québec. Présenté à la prestigieuse Maison de la Danse de Lyon (1200 places) en janvier de l'année suivante, Dracula connaîtra, là-bas aussi, un grand succès public et critique.

En 2007, après trois ans à se consacrer à l'énigmatique prince des ténèbres, l'infatigable touche-à-tout, désireux de revenir à quelque chose de plus intimiste, lance Bruno Pelletier et le GrosZorchestre (récipiendaire du Félix Album de l'année / jazz interprétation). Habile mélange d'influences populaires et jazz, cet album nous fait découvrir un style différent qui lui va à ravir.

En 2009, il nous revenait avec Microphonium, première réalisation de matériel original en six ans. Cette même année aura aussi été marquée par le passage triomphal de l'artiste au mythique théâtre Estrade de Moscou. Ce passage fort remarqué en Russie lui vaudra de retourner chez nos amis de l'Est prochainement. C'est en Ukraine en mai 2010 et de nouveau à Moscou à l'automne 2010 qu'il se produira. En 2011 l'artiste mettra entre parenthèse sa carrière solo le temps d'endosser le rôle de Napoléon dans le très attendu opéra-folk, Les filles de Caleb.

Avec la vente de plus de 2 millions d'unités dans la francophonie, Bruno Pelletier triple récipiendaire du prix Félix Interprète masculin de l'année, compte, sans conteste, parmi les artistes les plus marquants de sa génération


Cyril Niccolai 

Pianiste et musicien depuis l’âge de 4 ans, ce fils de médecins était destiné à suivre les pas de ces parents. Toutefois un premier déclic musical se produit quand en 1992 il entend « Keep the Faith » de Bon Jovi à la radio. En même temps qu’il poursuit ses études de médecine, il part en 1999 aux Etats-unis et tourne avec quelques groupes de rock américain dont le « Michael Nitro’s Band » avec qui il assurera les premières parties de groupes comme ZZ Top, Deep Purple, The Beach Boys, etc…

En 2001 il est choisi pour interpréter le rôle de Gringoire pour la reprise de « Notre Dame de Paris » au théâtre Mogador puis un peu partout dans le monde jusqu’en 2006.

En 2003, il rencontre Gérard Presgurvic qui lui propose d’incarner « Ashley Wilkes » dans son nouveau spectacle musical « Autant en emporte le vent ».

C’est en Benvolio qu’on le retrouve début 2007 pour une grande tournée mondiale de « Roméo et Juliette ».

Comme il se plait à le dire, les comédies musicales sont une excellente école de scène et de rigueur mais également un merveilleux moyen de s’acheter de la liberté. Liberté qui lui a donné le temps pour devenir un véritable songwriter.

En Septembre 2007 il sort, un premier single « No Love Around ». Dès lors il enchainera jusqu’à aujourd’hui les concerts en Europe, aux Etats-Unis pour assurer les premières parties de divers groupes américains et en Asie ou il donnera notamment une série de concerts à Seoul en Corée de Sud ainsi qu’à Pékin et Shanghai en Chine, concerts qui seront retransmis en direct sur les premières chaînes de télévision nationales.

Cyril a toujours privilégié les concerts et le contact direct avec le public, le public du monde entier. En 2008, il sera invité pour l’ouverture du premier Grand Prix de F1 à Singapour et partagera la scène avec les mythiques Wailers et répondra présent pour de nombreux concerts caritatif pour lesquels il recevra le titre honorifique de « Ambassador of Rock ».

Il participe ensuite à la tournée Hard Rock Legends 2009, tournée qui passera par plus d’une dizaine de pays et assurera dans la foulée les premières parties du groupe Keane sur leur tournée asiatique.

Travailleur acharné il n’a cessé de chercher à développer et trouver son univers musical.

L’enregistrement de son premier album est prévu pour le printemps 2010 sous la direction du réalisateur anglais Jim Lowe (The Stereophonics, Foo Fighters, The Servant, etc…)



Total connecté : 1
Visiteurs : 1
Utilisateurs : 0